Maurice Nadeau, éditeur du feu de Dieu

Par

Maurice Nadeau est mort dimanche 16 juin, à l'âge de 102 ans. Une vidéo, réalisée en 2011, rend compte du charisme de cet éditeur, écrivain et critique indépendant, fièrement modeste et tendrement bourru.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Maurice Nadeau est mort dimanche 16 juin. Il venait d'avoir 102 ans. Et il avait jeté ses dernières forces dans une bataille récurrente : le sauvetage de La Quinzaine littéraire. Non pas “sa” mais “La” Quinzaine, celle qui devait, celle qui allait lui survivre. Nous avons été des centaines à souscrire en ligne ou par les voies postales (quelque 62 000 € réunis) pour renflouer le journal, grâce à une telle « société participative ». Cette création fut l'ultime initiative, le mois dernier, d'un éditeur et critique ayant toujours mêlé le jugement, la conviction et le combat. Une anthologie de ses articles les plus marquants était parue sous le titre Serviteur ! (Albin Michel, 2002).