Danse du scalp autour du CNL

Par

Nettoyage de saison ou chasse aux sorcières ? Le Centre national du livre (CNL) connaît de grandes et petites manœuvres visant son président, Jean-François Colosimo. Il a été nommé par Nicolas Sarkozy. Survivra-t-il longtemps sous François Hollande ? Récit insoutenable...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux ou trois têtes, pas plus. Pendant la présidentielle, l'entourage de François Hollande restreignait le futur tableau de chasse, dans le domaine de la culture, aux individus de droite suivants : Maryvonne de Saint-Pulgent, qui a la haute main sur la très controversée Maison de l'Histoire de France ; Laurence Franceschini, responsable de la DGMIC (direction générale des médias et des industries culturelles) ; Jean-François Colosimo, président du CNL (Centre national du livre).