Dans le monde de l’opéra, le physique prime désormais sur la voix

Par

L’opéra n’échappe pas aux stéréotypes. Pour faire carrière, il ne suffit plus d’avoir une belle voix : les artistes lyriques doivent aussi être minces, jeunes, sportifs et attirants, raconte le site Slate.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Les gens écoutent avec leurs yeux. » Cette phrase de la chanteuse lyrique Lisette Oropesa résume tout le problème qui traverse le monde du classique à l'heure actuelle. L’artiste dénonce la pression subie par les artistes lyriques pour ressembler aux rôles qu’ils incarnent. Un changement à rebours du mouvement body-positive qui incite les femmes, et les hommes, à s'accepter tels qu'ils sont, avec leurs défauts physiques.