«La télévision publique doit s'impliquer davantage dans la création documentaire»

Par

Alors que se tient le festival Cinéma du réel avec plus de 40 documentaires programmés, les réalisateurs et producteurs de ces films bien souvent inventifs et engagés ont vécu « une année 2015 très compliquée ». La réforme des aides à la création documentaire devrait être abordée mardi 22 mars, avec les dirigeants du CNC. Entretien avec Carine Chichkowsky et Raphaël Pillosio, producteurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce sont des films que leurs réalisateurs qualifient de « fragiles économiquement ». Des documentaires bien souvent « exigeants, engagés et inventifs » qui trouvent leur public dans les festivals et leur premier soutien auprès de petites chaînes ou de chaînes locales. Si leurs auteurs s’attachent à montrer le réel, bien souvent ils refusent qu’une voix off viennent souligner « ce que l’on doit voir ou penser », et ce qu’ils cherchent à partager avec leur public, c’est d’abord « l’expérience du regard ».