«Un objet politique singulier peut soulever le monde»

Par

Une expérience comme Act Up serait-elle encore possible aujourd’hui ? Quel usage peut-on faire de l’histoire de l’activisme contre le sida ? Entretien avec Philippe Mangeot, ancien président d’Act Up et co-scénariste de 120 battements par minute.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Philippe Mangeot a été président d’Act Up de 1997 à 1999. Il est le co-scénariste du film de Robin Campillo, 120 BPM. Pour Mediapart, il réfléchit à la transmission de l’histoire politique et intime qu’a été la lutte contre le sida, à l’état actuel du combat contre cette maladie, et à la manière dont le cinéma peut aider à retisser les fils d’une histoire largement oubliée.