Des espaces urbains pensés uniquement pour les garçons

Nos espaces urbains sont construits pour tous, pensez-vous ? Il n’en est rien. Dès le plus jeune âge, tout est fait pour y favoriser la présence des garçons, affirme le géographe Yves Raibaud. À la veille des élections municipales, il propose aux élu(e)s des actions concrètes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À Paris, Toulouse, Bordeaux et Montpellier, les garçons sont les usagers majoritaires de la ville. C’est ce que montrent plusieurs études que le CNRS a menées entre 2010 et 2013 sur les équipements publics culturels ou de loisirs pour les jeunes. Ces études font aussi apparaître une très grande inégalité dans l’attribution des moyens par les collectivités territoriales et par l’État selon qu’il s’agisse de loisirs dits féminins (gym, danse, etc.) ou masculins (skate, foot, etc.).