Traversées périlleuses de forêts en friche, abandon précipité d'un refuge monté façon système D, jeux de regards froids fixant des passés et des horizons invisibles... À travers des mises en scène photographiées à la chambre, Laura Henno met en lumière l'envers des décors de l'immigration clandestine.