Ghassan Hage: «Les réfugiés sont traités comme des déchets non recyclables»

Par

On ne peut pas être antiraciste sans être écologiste, et inversement. La façon dont les sociétés occidentales traitent « l’autre » relève d’une volonté de domestication dont il faut sortir, explique l’anthropologue libano-australien Ghassan Hage dans un livre fondateur, Le Loup et le musulman.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis au moins les années 1960, les militant.e.s et les théoricien.ne.s de la justice environnementale s’efforcent de montrer que l’exposition à un environnement dégradé et néfaste pour la santé est à la fois le lot des plus pauvres et un facteur supplémentaire d’inégalités sociales.