Nathaniel Rich, «futuriste» du présent

Par

Mitchell Zukor, personnage de Paris sur l’avenir, premier roman traduit en français de l’écrivain Nathaniel Rich, est spécialiste des mathématiques et statistiques appliquées aux catastrophes écologiques. Appelé « le prophète », il savait qu’un ouragan pourrait rayer New York de la carte des États-Unis. Et le pire finit toujours par se produire. Critique du roman et rencontre avec son auteur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nathaniel Rich refuse que l’on qualifie Paris sur l’avenir de dystopie : la ville de New York décimée par un ouragan ne relève pas pour lui d’un scénario catastrophe dans un futur proche, son récit s’ancre dans le présent, dans les changements climatiques actuels qui ont profondément transformé notre rapport à la planète et alimentent notre peur ancestrale de l’apocalypse. Comme il l’explique dans l’entretien qu’il a accordé à Mediapart, la littérature est pour lui un espace permettant de penser le temps présent, de le mettre en perspective et de conduire les lecteurs à réfléchir.