Grand Paris mode d'emploi

Par

Le Grand Paris ne saurait se résumer à la boucle d'un métro express. Pour évoquer la profondeur de champ historique du projet mais aussi ses fondements institutionnels, politiques, urbanistiques et sociaux, sont réunis Pierre Mansat, adjoint (communiste) de Bertrand Delanoë à Paris, Philippe Laurent, maire (centriste) de Sceaux, ainsi que les universitaires Annie Fourcaut et Emmanuel Bellanger.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Grand Paris relève du projet autant que de l’incantation. Il tient à la fois de la vitrine économique épatant son monde et de la vie quotidienne des usagers du cru. Il mêle vision globale et intérêts locaux. Il espère dépasser les contradictions en fusionnant des projets. Il avança, dit-on, à marche forcée sous Sarkozy et marquerait déjà une pause sous Hollande, alors que certains élus franciliens lui rêvaient un destin à la Verlaine (Sagesse) :
Va ton chemin sans plus t’inquiéter !