Yassine Belattar mis en examen pour «menaces de mort» et «harcèlement moral»

Par

L’humoriste et animateur radio Yassine Belattar, membre du conseil présidentiel des villes, a été mis en examen pour « menaces de mort matérialisées par un écrit ou une image », « menaces de crimes réitérées », « envois réitérés de messages malveillants », mais aussi « harcèlement moral ». Il a été placé sous contrôle judiciaire et Radio Nova l'a suspendu de l'antenne. De nombreux témoignages l’accusent de comportements inappropriés dans un cadre professionnel ou para-professionnel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Yassine Belattar, humoriste, animateur radio et membre du conseil présidentiel des villes, a été mis en examen ce jeudi 28 mars pour « menaces de mort matérialisées par un écrit ou une image », « menaces de crimes réitérées », « envois réitérés de messages malveillants », mais aussi « harcèlement moral ». Il avait été placé en garde à vue le mardi précédent.