Klaus Mann, vigie tragique de l'antinazisme

Par
Un recueil de textes, dont certains dormaient dans les archives, permet de suivre à la trace la lutte incessante menée par Klaus Mann (1906-1949) contre le nazisme. Qu'il fût dans l'œuf, triomphant, ou encore tapi dans les esprits après sa chute, Klaus Mann le dénichait, le définissait, le stigmatisait, au risque d'être emporté par ce hideux colosse idéologique attrapé au col. Un tel combat lucide et tragique aboutit à des lignes qui provoquent, soixante ans après le suicide de leur auteur, une incomparable émotion politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Klaus Mann (1906-1949) a longtemps été considéré comme une sorte de branche morte, dont on ne connaissait que l’arbre généalogique: le père Thomas Mann, l’oncle Heinrich Mann