Après la mort de Georges Frêche, retour dans les coulisses de la «Septimanie»

Le président du Conseil régional de Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, est mort dimanche 24 octobre. Figure de la politique locale depuis le début des années 1970, l'ancien maire de Montpellier (1977-2004) est décédé d'une crise cardiaque à l'âge de 72 ans. Nous republions à cette occasion l'enquête que nous avons menée au début de l'année sur ses méthodes de gouvernement régional. La parole à ceux qui le portaient aux nues, comme à ceux qui l'exécraient.

Georges Frêche, le journaliste, l'éditeur et le témoin de moralité

Par

Pour la journée internationale des droits des femmes, lundi 8 mars, Martine Aubry est allée soutenir la candidate du PS en Languedoc-Roussillon, Hélène Mandroux (lire ici). A ses côtés, une task-force de députées. A cette occasion, Mediapart entame une plongée au pays de Georges Frêche, auprès de ceux qui le portent aux nues ou qui l'exècrent. Notre premier volet: où l'on découvre qu'un gérant de journal vient de censurer un article révélant que Georges Frêche allait se faire opérer juste après les régionales.

Le prétendant à la succession de Frêche, le docteur en politique et l'homme qui dit non

Par

Mediapart poursuit sa plongée au pays de GeorgesFrêche, auprès de ceux qui le portent aux nues ou qui l'exècrent, en suivant les failles qui apparaissent dans cet écosystème. Ce deuxième volet se penche sur la gouvernance de l'ex-socialiste. Son entourage vante un «modèle démocratique»; des adversaires de gauche dénoncent ses manœuvres et font une offre de preuves.

Le serviteur de Frêche qui doute, le chef de section et le militant écœuré

Par
Mediapart continue de parcourir le pays de GeorgesFrêche, auprès de ceux qui le portent aux nues ou qui l'exècrent, pour décrypter son environnement. Ce troisième volet se penche sur le fonctionnement de la fédération de l'Hérault, le véritable cœur battant de la maison Frêche, dans laquelle Martine Aubry prétend faire le ménage. Qu'ont donc fait ses militants pour mériter leur réputation infernale?

Frêche ou la rénovation: balle au centre après les régionales

Par
Après avoir dressé l'état des lieux du «frêchisme» et des rapports de force entre socialistes en Languedoc-Roussillon, Mediapart conclut sa série par cette question basique: si Georges Frêche gagne les régionales le 21 mars (comme annoncé par les sondages), la rénovation voulue par Martine Aubry aura-t-elle la moindre chance de passer par Montpellier?