L'homoparentalité dans les études scientifiques

Plus de 700 travaux ont été consacrés à l'homoparentalité depuis les années 1970, dont une partie au développement des enfants. Que démontrent-ils ? Mediapart s'y est plongé

L'homoparentalité dans les études scientifiques. 1- À quoi servent ces études ?

Par et

Elles sont brandies par les défenseurs comme par les opposants à l'homoparentalité. Mais que concluent les quelque 700 études scientifiques consacrées aux familles homoparentales depuis les années 1970 ? À quoi servent-elles ? Mediapart s'est plongé dans ces travaux et entame la publication d'une enquête en quatre volets.

L'homoparentalité dans les études scientifiques. 2- Comment vont les enfants ?

Par et

Que disent les études consacrées aux familles homoparentales de l'identité sexuelle des enfants, leur profil psychologique et psychiatrique, leurs relations sociales ? Une « forte tendance » montre qu'il n'y a pas « de différence significative » entre les enfants issus d'un milieu homoparental et ceux issus d'un milieu plus classique.

L'homoparentalité dans les études scientifiques. 3- Des études critiquées pour leur méthodologie

Par

Les quelque 700 études scientifiques consacrées à l'homoparentalité concluent à l'absence de différences fondamentales entre les enfants de familles homoparentales et ceux de familles hétéroparentales. Mais elles sont critiquées pour leurs biais méthodologiques. Ces biais les invalident-elles ?

L'homoparentalité dans les études scientifiques. 4- « Il n'y a pas une mais des homoparentalités »

Par

Mal accueillies en France, critiquées pour leurs biais, les études scientifiques sur l'homoparentalité se multiplient désormais et s'affinent pour s'adapter à une réalité : il n'y a pas une mais des homoparentalités. Dernier volet de notre série.