Néonicotinoïdes : la justice européenne fait plier l’exécutif

Le ministre de l’agriculture Marc Fesneau a annoncé ce lundi la fin de la dérogation pour les néonicotinoïdes dans la culture de betteraves. La décision de la justice européenne sur l’usage de ces insecticides tueurs d’abeilles tombée le 19 janvier aura donc porté ses fruits.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le camouflet de la justice européenne aura eu raison de la dérogation accordée en France à la culture de betteraves à sucre. Celle-ci pouvait encore utiliser des semences enrobées de néonicotinoïdes, un insecticide tueur d’abeilles, malgré l'interdiction de ce produit toxique depuis 2018.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal