Tensions entre élus et syndicats à la métropole de Grenoble

Dans cette collectivité locale dirigée par la gauche, les élections des élus du personnel viennent de se dérouler dans un climat particulièrement tendu. En février, la collectivité avait bloqué les adresses mail des syndicats. Certains reprochent aux élus leur mépris et de mener « une politique de droite ».

Florian Espalieu

25 décembre 2022 à 14h35

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Merci aux agents métropolitains ! (Mais pas à la Métropole…) » Le tract que la CGT avait prévu d’adresser aux employé·es de la Métropole Grenoble-Alpes (GAM) à l’issue des élections professionnelles a dû être amendé avant de leur être envoyé par mail. Comme dans toute la fonction publique, le scrutin désignant les représentants du personnel dans l’institution locale s’est tenu du 5 au 8 décembre. Mais dans l’intercommunalité grenobloise, le vote s’est tenu dans un climat particulièrement conflictuel entre syndicats et employeur.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal