Lors du lancement de son nouveau journal, L’Opinion, qui est tout à la fois un site Internet et une déclinaison sous forme de quotidien papier, Nicolas Beytout, son fondateur, n’avait pas voulu révéler l’identité des investisseurs qui soutenaient son projet. L’ancien directeur du Figaro puis des Échos connaît pourtant parfaitement la presse et aurait dû deviner que ce type de secret fini toujours par être percé. C’est chose faite : Mediapart est en mesure de révéler que les Bettencourt figurent parmi les principaux actionnaires du site.