Energie et logement : cruel paradoxe de la transition écologique

Par

Qu’attend le gouvernement pour lancer le plan promis de rénovation énergétique des logements, au cœur du projet de transition énergétique ? Trop floues, trop timides, ses pistes de travail apparaissent en décalage avec les réformes discutées par un secteur en pleine effervescence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

D’ici quelques jours, le gouvernement devrait présenter ses arbitrages concernant les aides promises au secteur du bâtiment, en pleine déroute économique : les ventes de logements neufs ont chuté de 17,9 % en 2012 par rapport à 2011 selon le ministère de Cécile Duflot, les mises en chantier reculent de 21,6 %, les permis de construire de 7,9 %. Les constructeurs ont vendu 16 % de moins de maisons individuelles tandis que les promoteurs accusent un recul de 28 %, selon les estimations de l’Union des maisons françaises (UMF), qui représentent les constructeurs.