Face au coronavirus, la FED déclenche son arme monétaire

Par

Par surprise, la Réserve fédérale américaine a décidé de baisser ses taux directeurs, une première depuis 2008. Cette décision est censée aider l’économie face aux risques provoqués par l’épidémie de coronavirus. Elle relève surtout de la gesticulation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le président de la FED se savait attendu par le monde financier. Il ne l’a pas déçu. À l’issue d’une réunion d’urgence, la première depuis la crise de 2008, la Réserve fédérale américaine a annoncé mardi 3 mars la baisse de ses taux directeurs en vue de soutenir l’économie du pays face aux menaces du coronavirus. L’institution monétaire a décidé d’abaisser de 0,5 % les taux pour les ramener entre 1 % et 1,25 %.