Le FMI chiffre le besoin financier grec avant le référendum

Par

La Grèce a encore besoin de 50 milliards d'euros d'aides au cours des trois prochaines années, a déclaré jeudi le Fonds monétaire international (FMI), mettant ainsi un chiffre sur le trou dans les finances publiques du pays à trois jours d'un référendum qui pourrait décider de son sort au sein de la zone euro.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux jours après que la Grèce s'est retrouvée en situation de défaut de paiement vis-à-vis du FMI, l'une des trois institutions, avec la Banque centrale européenne (BCE) et la Commission européenne ayant octroyé les deux premiers plans d'aide, le FMI dit également qu'il faudra annuler une partie de la dette colossale du pays.