Oslo Bors resterait insensible à une surenchère d'Euronext

Par
Bente Landsnes, directrice générale de la Bourse d'Oslo, a confirmé lundi son soutien a l'offre de Nasdaq, jugeant celle d'Euronext malvenue.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

OSLO (Reuters) - Bente Landsnes, directrice générale de la Bourse d'Oslo, a confirmé lundi son soutien a l'offre de Nasdaq, jugeant celle d'Euronext malvenue.

Une éventuelle offre améliorée d'Euronext ne changerait pas la position du conseil d'Oslo Bors, a-t-elle déclaré à Reuters, ajoutant que l'offre de Nasdaq est meilleure pour le marché des capitaux du pays ainsi que pour les sociétés cotées.

"Nous avons procédé à une évaluation approfondie et la conclusion unanime de notre conseil d'administration est que le Nasdaq a la meilleure offre", a-t-elle ajouté.

Le groupe américain a déclenché la bataille pour la prise de contrôle de la Bourse d'Oslo avec une contre-offre, soutenue par le conseil d'administration d'Oslo Bors, de 6,54 milliards de couronnes (environ 673 millions d'euros) au lieu des 6,24 milliards (646 millions d'euros) proposés par Euronext.

Lundi, Euronext a cependant réaffirmé sa détermination à acquérir la Bourse d'Oslo et a dit envisager de modifier son offre après la contre-attaque du Nasdaq sur l'opérateur norvégien.

L'opérateur des Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne et Dublin revendique le soutien d'une majorité d'actionnaires représentant 50,5% du capital d'Oslo Bors à travers des engagements irrévocables d'apports de titres.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale