« Libération » : « Un an après l’arrivée de Nicolas Demorand, la greffe n’a pas pris »

Politis publie le communiqué de la rédaction de Libération, adopté en assemblée générale à l’unanimité moins une voix contre et cinq abstentions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Politis publie le communiqué de la rédaction de Libération, adopté en assemblée générale à l’unanimité moins une voix contre et cinq abstentions. La rédaction y dit son « sentiment d'être dépossédée du journal », mais peste également contre les «“unes” racoleuses», « un traitement éditorial partisan en matière politique, qui semble inféoder le journal au PS » ou « la mise à l'écart de continents entiers du journal, comme le social, l'environnement, l'immigration »... En outre, le personnel du journal reproche à une direction « soucieuse d'asseoir son pouvoir (...) des embauches de cadres répondant à une logique discrétionnaire, sur fond de précarisation croissante des pigistes ».