USA: Imerys et J&J condamnés à verser 37 millions de dollars à un homme atteint d'un cancer

Par
Une filiale du français Imerys et le laboratoire américain Johnson & Johnson ont été condamnés jeudi par un tribunal du New Jersey à verser conjointement 37 millions de dollars (30,2 millions d'euros) à la suite de la plainte d'un homme affirmant avoir développé un cancer en raison de son exposition à l'amiante contenue dans des produits à base de talc, dont une poudre pour bébés de J&J.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

(Reuters) - Une filiale du français Imerys et le laboratoire américain Johnson & Johnson ont été condamnés jeudi par un tribunal du New Jersey à verser conjointement 37 millions de dollars (30,2 millions d'euros) à la suite de la plainte d'un homme affirmant avoir développé un cancer en raison de son exposition à l'amiante contenue dans des produits à base de talc, dont une poudre pour bébés de J&J.