La Cour suprême allemande désarme la BCE

Par

Contrairement à la Cour de justice européenne, la Cour de Karlsruhe estime que la politique monétaire de la BCE ne respecte pas tous les traités. Elle lui a fixé un ultimatum de trois mois. Cette décision catastrophique ébranle l’Union européenne et la zone euro. Au pire moment.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En quelques phrases, la Cour suprême allemande de Karlsruhe a sapé ce mardi 5 mai toute la politique de la Banque centrale européenne (BCE). Au plus mauvais moment, alors que l’institution monétaire apparaît le seul pilier solide de la zone euro pour faire face à la crise sanitaire et économique provoquée par le Covid-19, les juges constitutionnels allemands l’ont déstabilisée durablement.