BNP-Paribas est rattrapée par ses prêts toxiques en francs suisses

Par

BNP-Paribas Personal Finance a été mise en examen pour « pratique commerciale trompeuse » dans le dossier Helvet Immo. De 2008 à 2009, 4 600 clients ont choisi un prêt hautement risqué, libellé en francs suisses mais remboursable en euros. Ils ont tous perdu de l'argent. La justice s'étonne que la banque ait tant minimisé les dangers de son produit.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les prêts immobiliers toxiques en francs suisses, vendus à 4 600 clients d’une filiale de BNP-Paribas entre mars 2008 et décembre 2009, n’ont pas fini d’empoisonner la banque. Comme Libération l’a révélé ce mardi, BNP-Paribas Personal Finance (BNP PF), filiale à 100 % de BNP-Paribas, a été mise en examen le 16 avril pour « pratique commerciale trompeuse » dans le dossier Helvet Immo. La mise en examen est intervenue après les auditions, en mars et avril, de Thierry Laborde, ancien PDG de la filiale et aujourd’hui directeur-général adjoint du groupe BNP.