Jean-François Gayraud: «Une guerre financière qui ne dit pas son nom»

Par

La finance dérégulée et mondialisée s’est acquis une puissance démultipliée. Elle mène de vraies guerres face aux États et aux populations, explique Jean-François Gayraud dans L’Art de la guerre financière. Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Docteur en droit, Jean-François Gayraud est commissaire divisionnaire, ancien élève de l’École nationale supérieure de police. Ses travaux portent sur l'articulation entre phénomènes criminels et crises financières nées de la dérégulation des marchés. Il est intervenu devant la commission spéciale du parlement européen sur « la criminalité organisée, la corruption et le blanchiment de capitaux ». Il est lauréat du prix Giovanni Falcone qui lui a été décerné en 2014 par le Conseil de l'Europe et la ville de Strasbourg.