Jeux vidéo: Ubisoft emporté par la vague #MeToo

Par

Depuis fin juin, des dizaines de témoignages décrivent la culture toxique envers les femmes du milieu des jeux vidéo. Le groupe français, géant du secteur, est particulièrement mis en cause. Mediapart a eu accès à des témoignages internes révélateurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tout à coup, la chape de plomb a commencé à se lever dans le milieu du jeu vidéo. Depuis fin juin, des centaines de témoignages de femmes, qui ont d’abord circulé sur Twitter ou sur les boîtes mail de journalistes spécialisés, viennent attester de la culture problématique de ce milieu où environ 80 % des salariés sont des hommes : harcèlement et agressions sexuelles, comportements virilistes exacerbés, désintérêt pour ce sujet de la part des responsables et des services des ressources humaines.