Le jour où France Télécom a lancé son «crash programme»

Par

L'instruction judiciaire dans le dossier des suicides à France Télécom touche à sa fin. Le Parisien publie un document « accablant » contre l'ancienne direction : le compte-rendu d'une réunion de cadres dirigeants datant de 2006. L'ex-PDG Didier Lombard y annonce en termes crus l'accélération des restructurations. Un document publié par Mediapart en 2009.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Y aura-t-il un jour un procès France Télécom ? Sans doute. Selon Le Parisien de ce mardi, l'instruction judiciaire ouverte par le parquet de Paris à la suite d'une plainte des syndicats contre plusieurs anciens dirigeants, dont l'ancien PDG Didier Lombard, touche à sa fin. En juillet 2012, Lombard, son ancien numéro deux Louis-Pierre Wenes et l'ancien DRH Olivier Barberot ont été mis en examen pour « harcèlement moral ». En cause : leurs responsabilités dans le suicide de 57 salariés entre 2008 et 2010 (et, selon les syndicats, de plus de 34 salariés en 2007).