Définir qui crée vraiment de la valeur en économie pour changer de logique

Par

Dans son ouvrage The Value Of Everything, paru récemment, Mariana Mazzucato s’interroge sur la différence entre l’extraction et la création de valeur dans l’économie contemporaine et sur les conséquences négatives de la notion dominante de la valeur. Un livre important qui invite à remettre en cause le discours du gouvernement français, notamment.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Ceux qui racontent les histoires gouvernent le monde » (« storytellers rule the world »). Dans la préface de son dernier ouvrage, The Value Of Everything : Making and Taking in the Global Economy (éditions Allen Lane), paru à Londres au printemps, l’économiste Mariana Mazzucato rappelle cette leçon donnée jadis par Platon et l’applique à l’économie contemporaine. Et dans cette économie gangrénée par des inégalités qui se creusent, par une croissance qui se traîne et par des gouvernements qui se déchirent à coup de compétition fiscale, quelle histoire nous raconte-t-on ?