La BCE prend la tête de la révolution climatique

Par

L’institution monétaire a décidé de donner une nouvelle dimension à sa politique monétaire : elle entend inscrire son action en lien avec le réchauffement climatique. Tout le monde financier et bancaire risque de s’en trouver bousculé et avec lui nombre de secteurs économiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une petite révolution. La BCE entend à présent inscrire son action en lien direct avec le réchauffement climatique. Les conséquences risquent d’être importantes : le monde financier et bancaire va s’en trouver bousculé, tout comme de nombreux secteurs économiques.