Les syndicats cherchent à écrire l’acte II contre la loi travail

Par

Après les politiques de tous bords, c’était aux syndicats de faire leur rentrée. Un meeting unitaire s’est tenu à Nantes mercredi 7 septembre, avec en ligne de mire une première manifestation le 15 septembre. Le plan d’attaque, concernant la suite de la mobilisation contre la loi sur le travail, reste flou.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nantes, de notre envoyée spéciale. - « Normalement, ce meeting devait se tenir en août, à l’occasion de l’université du PS, où tout ce beau monde aurait dû deviser tranquillement sur les bienfaits de l’économie de marché. Finalement, Valls et les autres ont préféré annuler… » Le militant CGT de Loire-Atlantique qui ouvre le meeting intersyndical à Nantes ne résiste pas à la moquerie. Ce mercredi 7 septembre, les syndicats se rassemblent effectivement là où les socialistes ont préféré déserter, par peur de voir leur raout de rentrée perturbé par un corps social chauffé à blanc après plus de quatre mois de mobilisation contre la loi travail.