Démondialisation: le mode d'emploi d'un concept flou mais à succès

Par
Protectionnisme, priorité à la production locale, sortie de l'euro: de plus en plus de voix se font entendre pour «démondialiser» la planète. Pour sortir de la crise, s'agit-il de revenir en arrière? Mediapart consacre une série d'articles à ce vaste chantier qui divise déjà les économistes, à gauche de la gauche. Premier épisode, en forme de mode d'emploi pour distinguer quatre familles de «démondialisateurs».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Terre n'est peut-être plus aussi plate que l'éditorialiste américain Thomas Friedman l'avait rêvé dans son best-seller publié en 2005. Le séisme des subprime est passé par là, et la crise a redonné du relief à une planète en chantier. Retour des frontières commerciales, priorité à la production locale, sortie de l'euro: à l'encontre du libre-échange roi, l'heure serait à la «démondialisation». Après les «anti» et les «alter-mondialistes», il s'agirait cette fois de «défaire» un à un les fils de la mondialisation tissés depuis le début des années 1980, puisque celle-ci n'a pas tenu ses promesses. Après le déluge, faire marche arrière toute?