Entre géopolitique et lobbying, le grand échiquier du gaz européen

Par Cécile Andrzejewski (Investigate Europe)

Alors que le rôle des énergies fossiles dans le réchauffement climatique ne fait plus aucun doute, l’Europe s’apprête à dépenser 104 milliards d’euros pour développer de nouveaux projets gaziers, d’après les calculs du consortium Investigate Europe. En cause, surtout, un jeu d’échecs géopolitique et des gestionnaires de réseaux surestimant la demande européenne en gaz.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sous des bourrasques comme les Hauts-de-France n’en avaient pas connu depuis des mois, les vagues de la mer du Nord viennent frapper la coque rouge de l’immense navire. Le tanker Zarga – 345 mètres de long – a accosté au quai principal du terminal méthanier de Dunkerque, le deuxième plus important terminal méthanier d’Europe continentale, après Barcelone. Il vient décharger sa cargaison : du gaz naturel liquéfié, ou GNL.