Les rémunérations des PDG : toujours plus, malgré la crise !

Par

Dans son rapport annuel, l'Autorité des marchés financiers révèle que les salaires des grands patrons continuent de flamber. De nouvelles rémunérations ont même été inventées pour contourner le code Afep-Medef. Après avoir plafonné les rémunérations dans le public, le gouvernement honorera-t-il sa promesse de ramener le privé à la raison ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si la France paie un très lourd tribut à la crise, avec le nombre des demandeurs d’emploi qui a depuis le printemps dernier dépassé la barre des 5 millions, toutes catégories confondues, et celui des pauvres qui s’apprête à franchir la barre des 10 millions (lire Vers les 10 millions de pauvres et les 5 millions de chômeurs), il est une catégorie de Français qui ignore la dépression et vit même dans une spectaculaire opulence : ce sont les patrons et les cadres dirigeants des plus grands groupes qui, loin d’avoir dû se serrer un peu la ceinture, ont vu leurs rémunérations de nouveau exploser en 2011. C’est ce qui transparaît du rapport annuel qu’a publié ce jeudi 11 octobre l’Autorité des marchés financiers (AMF).