Démantèlement d’EDF: le gouvernement joue cartes sous table

Par

« Il n’y aura pas de scission, il n’y aura pas de privatisation », a soutenu le PDG d’EDF le 10 avril. Mediapart publie une note du gouvernement, adressée le 9 avril aux syndicats, qui dit tout le contraire: l'exécutif veut privatiser au plus vite la partie la plus rentable du groupe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour la première fois depuis deux ans et demi, le gouvernement a transmis un écrit sur ses projets pour EDF. Vendredi soir, les syndicats ont reçu une note blanche de trois pages, sans en-tête, ni signée ni datée, censée présenter le détail de la réforme de l’électricien public. Elle était supposée rester confidentielle. En moins de vingt-quatre heures, elle a commencé à faire le tour d’EDF, ce que le gouvernement avait manifestement anticipé.