La LMDE n'assurera plus la sécurité sociale des étudiants

Par

La mutuelle des étudiants renonce à la gestion de la sécurité sociale étudiante, qui revient à l’assurance maladie. Elle conserve son activité de complémentaire santé, avec le soutien financier d’une nouvelle mutuelle, Intériale. Est-ce le début de la fin du régime de sécurité sociale étudiant, créé en 1948 ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Plusieurs fois renflouée, déstabilisée par un plan social calamiteux, mise sous administration provisoire puis judiciaire, La Mutuelle des étudiants (LMDE) a enfin tiré les conséquences, définitives, de son incurie chronique : l’assurance maladie va reprendre directement la gestion de la sécurité sociale de près d’1 million d’étudiants. C’est la décision prise, mardi 12 mai, par son assemblée générale. Officiellement, la LMDE « s’adosse » à l’assurance maladie. Mais cela ne trompe personne, même pas l’Unef, le syndicat étudiant qui siège seul au conseil d’administration, et qui a longtemps refusé ce scénario. « Les autres mutuelles étudiantes devront à leur tour se poser la question de leur adossement à l’assurance maladie », admet son président William Martinet. Ce serait alors, définitivement, la fin du régime délégué de sécurité sociale étudiant, créé en 1948, géré par les étudiants eux-mêmes, en réalité leurs syndicats.