Chauffeurs VTC et livreurs à vélo bientôt un peu mieux traités

Par

À partir du 1er janvier, les indépendants travaillant grâce aux plateformes numériques pourront leur demander de rembourser les cotisations qu’ils payent pour se protéger des accidents du travail. Un premier pas timide vers une protection sociale digne de nom. Mais les principaux concernés sont plus que méfiants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un début de commencement de couverture sociale pour les travailleurs « ubérisés ». Juste avant le second tour de l’élection présidentielle, un dernier décret a détaillé les conditions d’application d’un article de la loi sur le travail, adoptée en août dernier. Le 6 mai, ce décret a permis de comprendre comment serait mis en musique l’article 60 de la loi El Khomri, qui octroie aux chauffeurs de VTC, livreurs à vélo et autres indépendants travaillant pour des plateformes numériques la possibilité d’être couverts contre les accidents du travail.