Rio Tinto nomme un dirigeant aborigène à son conseil d’administration

Le groupe minier multinational anglo-australien cherche à rétablir sa réputation après le dynamitage d’un site aborigène vieux de 46 000 ans en Australie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Depuis le dynamitage d'un site aborigène vieux de 46 000 ans en Australie, Rio Tinto est dans la tourmente. Le géant minier, dont la réputation a été largement entachée, a poussé vers la sortie plusieurs responsables. Mais face à la colère des actionnaires et des peuples autochtones, le groupe vient de nommer, pour la première fois, un dirigeant aborigène dans son conseil d'administration. Ben Wyatt sera désormais directeur non exécutif du groupe ». C’est au site Internet de Novethic que l’on doit ces lignes. Novethic, qui est une filiale de la Caisse des dépôts et consignations, se présente comme « expert de la finance durable et média référence de l’économie responsable ».