Sur le curieux plaidoyer pro domo de Varoufakis

Par

Éphémère ministre des finances, Yanis Varoufakis mutliplie les plaidoyers pro domo. Où l'expert en théorie des jeux se révèle être un petit joueur. Comme le démontre le résultat, hélas pour les Grecs. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Eurêka ! Après cinq mois de confrontation directe et souvent rugueuse avec son homologue allemand Wolfgang Schaüble, l’ex-ministre des finances de la « gauche radicale » hellène, Yanis Varoufakis a trouvé la clef de la crise grecque : l’intransigeance de l’Allemagne à l’égard d’Athènes vise en réalité la France, qu’il faut discipliner. Les Chinois ont un proverbe pour cela : « Tuer quelques poulets pour faire peur aux singes. »