Le CAC 40, machine à dividendes et à inégalités

Par

Selon un rapport des ONG Oxfam et Basic, les entreprises de l’indice boursier français ont distribué encore plus de dividendes entre 2009 et 2014 que lors de la précédente décennie. Une obsession dont les conséquences laissent de marbre le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le rapport publié lundi 14 mai par les ONG Oxfam France et Basic sur la distribution des profits au sein des sociétés du CAC 40, autrement dit de l’élite économique du pays, est un pavé dans la mare de la doxa gouvernementale et de la politique d’Emmanuel Macron. Le rapport apporte en effet des éléments chiffrés précis et de long terme à l’obsession du capitalisme français pour la rémunération des actionnaires. Une obsession qui n’est pas sans conséquences : « Les choix économiques des entreprises du CAC 40 nourrissent une véritable spirale des inégalités. » Une spirale à laquelle l’actuel gouvernement oppose une véritable indifférence.