Tokyo est intervenu dans le projet de fusion Renault-Nissan, selon le WSJ

Par
Plusieurs mois avant l'arrestation de Carlos Ghosn, le gouvernement japonais est intervenu dans les discussions entre Renault et Nissan en vue d'une éventuelle fusion entre les deux constructeurs, rapporte vendredi le Wall Street Journal, citant des sources proches des discussions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Plusieurs mois avant l'arrestation de Carlos Ghosn, le gouvernement japonais est intervenu dans les discussions entre Renault et Nissan en vue d'une éventuelle fusion entre les deux constructeurs, rapporte vendredi le Wall Street Journal, citant des sources proches des discussions.