AccorHotels juge compliquée une entrée de Jin Jiang à son conseil

Par
Le PDG d'AccorHotels, Sébastien Bazin, considère qu'il est "compliqué" d'envisager une entrée du groupe chinois Jin Jiang, son premier actionnaire, à son conseil d'administration.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le PDG d'AccorHotels, Sébastien Bazin, considère qu'il est "compliqué" d'envisager une entrée du groupe chinois Jin Jiang, son premier actionnaire, à son conseil d'administration.