L’agriculture urbaine se développe à Paris

Par

La ville de Paris a décidé de soutenir la végétalisation de 100 hectares de toits et de façades, dont un tiers consacré à la production de fruits et de légumes. Plus de 30 projets ont été retenus pour la première édition des Parisculteurs, choisis pour montrer que « l’agriculture urbaine, c’est rentable ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des fraises et des tomates juste en face des arènes de Lutèce (Ve arrondissement), de l’horticulture à côté du cimetière de Belleville (XXe), du houblon et de la bière sur le toit de l’Opéra Bastille (XIIe)… l’agriculture urbaine gagne du terrain à Paris : seize arrondissements sur vingt accueillent un ou plusieurs projets du « Parisculteur », appel à projets dont la mairie a annoncé les lauréats jeudi 3 novembre.