Hydrogène : rêve industriel, cauchemar climatique

Par

L’hydrogène est vanté par les industriels et les gouvernements du monde entier comme la nouvelle énergie « propre » censée nous sauver du chaos climatique. Financé à coups de milliards d’euros d’argent public, l’hydrogène s’avère pourtant nocif pour le climat comme le révèle une dernière étude scientifique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’énergie qui a le vent en poupe. L’hydrogène serait la bonne nouvelle qui viendrait résoudre le chaos climatique. La promesse d’un combustible propre qui permettrait de maintenir notre industrie à flots et de continuer de nous déplacer massivement en voiture ou en avion. Contrairement au pétrole, au gaz naturel ou au charbon, l’hydrogène – chimiquement du dihydrogène (H2) – n’émet pas de CO2. Utilisé comme carburant, il ne rejette que de la vapeur d’eau.