Mickaël Correia

Après avoir collaboré pour Le Monde Diplomatique, Le Canard Enchaîné, La Revue du Crieur et Mediapart, je rejoins la rédaction en mars 2021.

Je travaille sur comment est adressée la question du climat dans les cercles de pouvoir politique et économique ainsi que sur les blocages et conflits d’intérêts qui entretiennent le statu quo en matière de lutte contre la crise climatique.

Par ailleurs, je suis l'auteur de Une Histoire Populaire du Football (La Découverte, mars 2018), et de Criminels climatiques (La Découverte, janvier 2022).

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Climat : comment Facebook laisse les fausses informations se propager

    Par
    Couverture du rapport du Center for Countering Digital Hate à propos du déni climatique sur Facebook, novembre 2021. © Illustration CCDH Couverture du rapport du Center for Countering Digital Hate à propos du déni climatique sur Facebook, novembre 2021. © Illustration CCDH

    Depuis le début de l’année, la désinformation climatique est en plein boom sur le premier réseau social au monde, exacerbée par le manque de vérification des contenus postés et les millions de dollars publicitaires déversés par l’industrie fossile.

  • COP26 : le fiasco de Glasgow

    Par
    Le président de la Grande-Bretagne pour la COP26, Alok Sharma, ému aux larmes alors qu'il prononce ses remarques finales lors de la COP26 à Glasgow, le 13 novembre 2021. © Paul ELLIS / AFP Le président de la Grande-Bretagne pour la COP26, Alok Sharma, ému aux larmes alors qu'il prononce ses remarques finales lors de la COP26 à Glasgow, le 13 novembre 2021. © Paul ELLIS / AFP

    Les deux semaines de négociations dans le cadre la COP26 ont accouché d’un accord en deçà de l’urgence climatique. Les États riches, principaux émetteurs de gaz à effet de serre, ont refusé de soutenir financièrement les pays du Sud, premières victimes du dérèglement climatique.

  • À la COP26, un accord inédit sur la fin des énergies fossiles

    Par
    Vue générale des plateformes pétrolières désaffectées de Cromarty, en Écosse. 22 octobre 2021. © Ewan Bootman / NurPhoto / NurPhoto via AFP Vue générale des plateformes pétrolières désaffectées de Cromarty, en Écosse. 22 octobre 2021. © Ewan Bootman / NurPhoto / NurPhoto via AFP

    Jeudi 11 novembre, une petite coalition de pays baptisée « Beyond Oil and Gas Alliance » s’est engagée à ne plus octroyer de permis d’exploration ou de production d’hydrocarbures. Un tournant dans l’histoire des COP qui, depuis trente ans, n’ont jamais débattu de la sortie du pétrole et du gaz.

  • COP26 : les peuples autochtones victimes du marché carbone

    Par
    Sonia Guajajara (à gauche) et Telma Taurepang, deux représentantes des peuples autochtones brésiliens là Glasgow, le 10 novembre 2021. © Futuros Indigenas / CopCollab26 Sonia Guajajara (à gauche) et Telma Taurepang, deux représentantes des peuples autochtones brésiliens là Glasgow, le 10 novembre 2021. © Futuros Indigenas / CopCollab26

    À Glasgow, des femmes représentantes des peuples autochtones brésiliens arpentent les couloirs des négociations climatiques comme les manifestations. Mediapart est allé à leur rencontre alors que se discute à la COP26 la régulation des marchés du carbone, un mécanisme d’échange de droits d’émissions de CO2 qui impacte tout particulièrement les territoires autochtones.

  • À la COP26, la France fait le lobbying de l’industrie nucléaire

    Par
    Bénévoles de l'association Voix du nucléaire à la COP26 de Glasgow, novembre 2021. © Voix du Nucléaire Bénévoles de l'association Voix du nucléaire à la COP26 de Glasgow, novembre 2021. © Voix du Nucléaire

    Dans les couloirs de la COP26 comme dans les manifestations pour le climat, la France est la grande promotrice de l’énergie atomique à Glasgow. Pour défendre son industrie nucléaire, l’État français a été jusqu’à refuser de signer un accord sur l’arrêt du financement des énergies fossiles à l’étranger.

  • À la COP26, plus de 500 lobbyistes du pétrole, du charbon et du gaz

    Par
    Des délégués pendant la COP26 à Glasgow, en Écosse, le 2 novembre 2021. © Oli SCARFF / AFP Des délégués pendant la COP26 à Glasgow, en Écosse, le 2 novembre 2021. © Oli SCARFF / AFP

    Une étude de l’ONG Global Witness révèle que 503 lobbyistes des énergies fossiles ont été accrédités à la COP26. Le nombre de représentants de TotalEnergies, Engie ou Shell est plus important que le total des délégations des huit pays les plus touchés par le changement climatique.

  • COP26 : à Glasgow, la jeunesse enrage contre l’inaction climatique

    Par
    Jeunes grévistes du climat dans les rues de Glasgow, 5 novembre 2021. © MC / Mediapart Jeunes grévistes du climat dans les rues de Glasgow, 5 novembre 2021. © MC / Mediapart

    Des milliers de personnes ont défilé à Glasgow vendredi 5 novembre pour dénoncer le « bla-bla » des dirigeants durant la COP26. Les grévistes des pays du Sud ont souligné la nécessité de justice raciale face à la crise.

  • COP26 : contre le charbon, une coalition en trompe-l’œil

    Par

    Plus de quarante pays ont accepté, d’ici les décennies 2030 et 2040, de mettre fin au charbon, dont la combustion est la première contributrice du réchauffement global. Mais les principales économies dépendantes au minerai noir sont absentes de l’accord. 

  • À Glasgow, Extinction Rebellion manifeste contre le greenwashing

    Par
    Des activistes d'Extinction Rebellion devant les bureaux de la banque JPMorgan. Glasgow, 3 novembre 2021. © MC / Mediapart Des activistes d'Extinction Rebellion devant les bureaux de la banque JPMorgan. Glasgow, 3 novembre 2021. © MC / Mediapart

    Mercredi 3 novembre à Glasgow, des centaines de militants d’Extinction Rebellion s’en sont pris aux sièges d'entreprises climaticides sponsorisant la COP26. Les activistes ont dénoncé leur « greenwashing », « une pratique qui nous précipite vers le chaos climatique ».

  • COP26 : un premier accord international contre le méthane au rabais

    Par
    L'envoyé spécial du président américain pour le climat, John Kerry, arrive sur scène pour prononcer un discours lors d'une réunion, dans le cadre du Sommet des dirigeants mondiaux de la COP26, à Glasgow, en Écosse, le 2 novembre 2021. © Brendan SMIALOWSKI / AFP L'envoyé spécial du président américain pour le climat, John Kerry, arrive sur scène pour prononcer un discours lors d'une réunion, dans le cadre du Sommet des dirigeants mondiaux de la COP26, à Glasgow, en Écosse, le 2 novembre 2021. © Brendan SMIALOWSKI / AFP

    Les deux jours de sommet des dirigeants mondiaux qui ont ouvert la COP26 ont abouti à un engagement international de plus de cent pays contre le méthane. Mais en donnant un blanc-seing à l’agro-industrie, cet accord demeure inefficace pour freiner le deuxième gaz contributeur du réchauffement global.