Malgré la crise économique et sociale, le ministère des finances trouve le temps de s'occuper de dossiers très particuliers. L'un d'entre eux concerne les assureurs, particulièrement choyés dans le cadre de la réforme sur les retraites. Et Bercy y prête d'autant plus attention que celui-ci est porté par un membre du Premier cercle, structure chargée de collecter de l'argent pour l'UMP, un ami qui a ses entrées chez Eric Woerth, aujourd'hui ministre du travail.