Commandes de paquebots: l’armateur MSC aime l’argent public français

Par

L’Élysée a annoncé dimanche la commande de deux paquebots par le deuxième transporteur maritime mondial. Une commande à 2 milliards d’euros pour les chantiers de l’Atlantique. Mais dans les faits, tous les risques sont pris par la puissance publique. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un beau gros contrat comme les pouvoirs publics les aiment. À la veille du sommet Choose France, réunissant 200 grands patrons à Versailles pour vanter l’attractivité de la France – et donc le succès de la politique gouvernementale –, l’Élysée s’est précipité dimanche pour annoncer des projets d’investissements à hauteur de 4 milliards d’euros. Et parmi eux, un grand contrat signé par MSC avec les Chantiers de l’Atlantique.