Au Pays basque, la sous-traitance portugaise de SFR visée par une enquête

Par

Une enquête judiciaire est en cours autour des 250 travailleurs détachés portugais qui installent la fibre dans les Pyrénées-Atlantiques au nom de l’opérateur. Imposés par SFR au nom de la pénurie de main-d’œuvre, leurs pratiques étonnent ou inquiètent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En toute discrétion, la police aux frontières (PAF) enquête depuis plusieurs semaines sur les conditions d’emploi des 200 à 250 travailleurs portugais qui installent actuellement la fibre optique pour le compte de SFR dans toutes les Pyrénées-Atlantiques. Les policiers de la brigade mobile de recherche de la PAF opèrent sous la supervision du parquet de Bayonne, et espèrent boucler leurs investigations dans les tout prochains jours, selon les informations de Mediapart, confirmées par la justice.