Carlos Ghosn pourrait être libéré rapidement, peut-être vendredi

Par
Le tribunal de district de Tokyo a refusé jeudi de prolonger la détention de Carlos Ghosn, un coup de théâtre qui signifie que le PDG de l'alliance Renault-Nissan pourrait être libéré sous caution rapidement après avoir passé un mois en prison pour des malversations financières présumées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

TOKYO (Reuters) - Le tribunal de district de Tokyo a refusé jeudi de prolonger la détention de Carlos Ghosn, un coup de théâtre qui signifie que le PDG de l'alliance Renault-Nissan pourrait être libéré sous caution rapidement après avoir passé un mois en prison pour des malversations financières présumées.