Le FMI, gardien des règles d’airain de la finance internationale

Par

Dans un livre sur les dettes souveraines, l’économiste Jerome Roos déconstruit les mécanismes mis en œuvre pour empêcher toute annulation des dettes, en faire payer le prix aux populations et sauver les intérêts financiers privés. Le FMI a été la clé de voûte de cette politique. La faillite est patente.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils n’en ont pas parlé. Lors de leur grande réunion biannuelle à Washington du 15 au 19 octobre, les responsables du Fonds monétaire international (FMI) ont longuement disserté sur le ralentissement de la croissance mondiale, les risques de guerre commerciale, le changement climatique, et même des tweets ravageurs de Donald Trump. Ils ont échangé sur tout sauf sur ce qui se passait sous leurs yeux.